le Bioparc offre 500 000 euros pour la préservation des espèces

le Bioparc offre 500 000 euros pour la préservation des espèces

Le Bioparc de Doué-en-Anjou (Maine-et-Loire) a reversé en 2022 plus de 500 000 € à 34 associations de terrain à travers le monde !

Depuis plus de 20 ans, le parc soutient des « Projets nature ». Toujours en lien avec des espèces présentes au parc, chacune des associations
soutenues contribue à préserver les espèces en danger et leur écosystème, en collaboration avec les communautés locales. Pierre Gay, Président
de la fondation Bioparc Conservation est le représentant européen de plusieurs d’entre elles.

Pour les girafes avec l’ASGN (Association de Sauvegarde des girafes du Niger), pour les ours au Pérou avec l’association Tu Tierra, pour les varis roux à Madagascar avec
Antongil Conservation ou dernièrement pour les tigres de Sumatra avec le PKHS. Au-delà de l’apport financier, le parc accompagne quotidiennement ces structures dans leur développement.

Partenaire de ces associations, le Bioparc agit pour la préservation de la faune et des habitats naturels, tout en permettant aux hommes qui vivent près d’eux d’en récolter les bénéfices.

L’intégralité des fonds qui leur est allouée est utilisée pour des actions concrètes :
financement de centres de secours, lutte contre le braconnage, reforestation, micro-crédits, création d’aires protégées, achat de terres ou de matériel, sensibilisation des communautés… Des actions essentielles qui permettent de sauvegarder les animaux encore présents dans le milieu naturel, ou qui préparent le retour d’autres espèces menacées.

Les 500 000 € versés par le Bioparc Ils ont notamment permis l’achat la semaine dernière d’une parcelle de forêt de 30 ha en Équateur pour les atèles à tête rousse, une espèce dont il ne subsiste que quelques centaines d’individus dans la nature.

 

 

 

westnews.fr