La voiture électrique, véhicule des riches ?

Voiture électrique - photo DR
Voiture électrique - photo DR

Elle semble être la solution la plus plébiscitée par les constructeurs, mais rouler en électrique n’est-il pas réservé aux riches ?

Pénuries de matériaux, trop de demandes, les prix flambe.
Alors que la voiture électrique apparaissait il y a  encore quelques mois comme une alternative au pétrole.
Selon une étude, on estime que pour les batteries des voitures électriques et le stockage énergétique, l’Europe aura besoin de 18 fois plus de lithium d’ici à 2030 et jusqu’à 60 fois plus d’ici à 2050.
Les constructeurs se sont tous mis à fabriquer des voitures électriques, mais peine à suivre la demande. Des stocks insuffisants en matières premières nécessaires à la fabrication des batteries font également grimper les prix.
Avec près de 163 000 unités vendues l’an dernier, les français continuent de plébisciter le véhicule électrique.
Alors que les primes à la conversion et autres bonus écologiques devraient baisser de 1 000 euros dès juillet 2022 et que les classes populaires ne compte pas dépenser plus de 30 000€ dans ce type de véhicule, sans parler des taxes au kilomètre ou au kilowatt qui sont déjà à l’étude, la voiture électrique est-elle devenue un produit réservé aux très riches ?