Stéphane Le Foll élu Maire du Mans au second tour des municipales à +de 60%

Stéphane Le Foll, né au Mans il y a 60 ans, a été député européen, député de la 4e circonscription de la Sarthe, puis ministre de l’Agriculture et porte-parole du gouvernement de François Hollande.
En mars 2019, pour protester contre la décision du Parti socialiste de mener une liste commune avec Place publique aux élections européennes, il a démissionné du bureau national du Parti socialiste.

Maire sortant d’une ville à gauche depuis 1947, figure politique nationale, Stéphane Le Foll pourrait en tirer les bénéfices, malgré les divisions à gauche lors du premier tour.
Dès les premières semaines de son mandat, en juin 2018, le socialiste  à imprimer son style et à mettre sa patte sur la ville.
Il a notamment travaillé les thèmes de la santé et de l’écologie, ne pouvant écarter celui de la sécurité et de la tranquillité publique, une préoccupation majeure des habitants de la ville.
Contrat rempli pour ces élections hors du commun dans un contexte particulièrement inconfortable, vue les conditions sanitaires, ce scrutin comme celui du premier tour restera exceptionnel, et avec un record d’absention. Remercions toutefois tous les électeurs qui se sont déplacés ce dimanche d’été. 
Les choix du candidat ont été judicieux, puisqu’un vague verte déferle sur la France, et depuis son arrivée à la mairie en successeur de Jean Claude Boulard, Stéphane Le Foll à mis un point d’honneur à « innover » faisant du Mans une ville multipliant les « Premières« , 
notamment dans l’hydrogène et les transports en commun, le solaire pour les « ombrières » panneaux solaires utilisant les parkings et les surfaces étendues, le reverdissement de la ville se mariant avec la couverture par les transports en communs.

C’est sans parler de sa volonté de placer cette ville au plus haut niveau départemental, régional, national, et international.
En innovant, une nouvelle façon de concevoir le vivre ensemble dans une ville où plusieurs ethnies se côtoient et tentent de trouver un sens au rassemblement, tant musical (avec le mans sonore), qu’avec les beaux arts, l’automobile avec l’aco et la première station hydrogène dans notre département, qu’avec toutes les associations et initiatives solidaires nécessaires dans ce nouveau monde. 
Espérons que Monsieur Le Maire déjà actif sur la facilité de circulation, oeuvrera avec autant de détermination sur les soucis de tranquilités publiques. 

souhaitons lui de surfer sur la vague, accompagnée de sa nouvelle équipe.

AGW