Le Mans – jeudi 14 novembre 20h la Chapelle de l’ Oratoire  » Vivons la nuit » Sextuor à cordes


« Vivons la nuit ! » avec l’ensemble Cénoman

Écrites à une centaine d’années d’intervalle, voici deux œuvres magnifiques qui esquissent deux ambiance nocturnes très différentes mais qui, chacune à sa façon, tendent vers l’apaisement.

Nous sommes en 1787. C’est une année intense dans la vie de Mozart, aussi bien sur le plan du travail – c’est l’année durant laquelle il compose l’opéra Don Giovanni et est nommé musicien de la chambre impériale et royale par Joseph II – que sur le plan privé. En effet, 1787 est également l’année du décès de son père et de la naissance de son premier enfant. La petite musique de nuit, sérénade douce et joyeuse écrite à l’origine pour quintette à cordes, est aujourd’hui l’une des pièces les plus connues du répertoire classique.

Schoenberg compose La nuit transfigurée en 1899, il a alors 25 ans. Cet été-là, il rencontre Mathilde, sa future épouse, et c’est pour elle qu’il écrit en trois semaines cette partition sur un poème émouvant de Richard Dehmel. Il y évoque un couple d’amoureux déambulant au clair de lune. La femme confie alors à l’homme que l’enfant qu’elle porte n’est pas le sien. L’homme, ému de cette maternité, se déclare prêt à l’accepter. Ils poursuivent leur promenade, heureux, sous les étoiles… la musique de Schoenberg, aussi bouleversante que le poème, les suit, de frémissements de confidences en nature éblouie et s’achève sur l’apparition de l’aube, nous laissant… transfigurés.

Programme

La petite musique de nuit de Wolfgang Amadeus Mozart

La nuit transfigurée d’Arnold Schoenberg

Ensemble Cénoman

Estelle Imbert et Olivier Mingam, violon
Marin Trouvé et Catherine d’Abrigeon, alto
Annie Le Prev et David Harlé, violoncelle

 

Plein tarif : 12€
Réduit : 6€

Moins de 25 ans, demandeurs d’emploi, élèves et enseignants du Conservatoire, étudiants et carte CEZAM

Gratuit : moins de 12 ans

Renseignements : 02 43 47 38 62

lemans.fr