Le Mans – CHAMPIONNAT DE FRANCE HANDIKART – 20 & 21/07

Le Championnat de France Handikart va se dérouler sur le circuit Le Mans International Karting du 19 au 21 juillet en même temps que la dernière épreuve du Championnat d’Europe FIA Karting – OK & OK-Junior. 17 pilotes Handikart vont démontrer toute l’étendue de leur courage et leur volonté et d’une audience internationale.

Le rendez-vous fédéral annuel du Handikart, placé cette fois sous l’égide de l’ASK ACO, va se dérouler dans la gomme des meilleurs pilotes mondiaux en pleine bataille pour leurs deux titres européens.
Parmi les 17 pilotes engagés dans les deux catégories H2 et H4, en fonction de leur degré de handicap, on note la présence de l’Algérien Omar Megari (Sodi/IAME) et du Hongrois Zoltan Bessenyey (Mad Croc/Rotax).

Léger, le pilote à battre
Grand vainqueur de l’édition 2018 à Ancenis, Maxime Léger (Sodi/Rotax)) fait figure de favori à sa propre succession. Laurent Flamand (Exprit/Rotax) tentera de lui donner la réplique tout en surveillant des adversaires réputés comme Omar Megari (Sodi/IAME), Christophe Giraud (Sodi/Rotax), Marc Borgetto (CRG/IAME) ou Gilbert Meneur (Sodi/Rotax). Cheville ouvrière de la discipline et vainqueur de la 1re Coupe de France en 2011, Alain Nicolle sera également de la partie. Comme l’an dernier une pilote féminine, Corinne Blondeaux (Kosmic/Rotax), participera à l’épreuve.

En présence de son fondateur, le Prix Philippe Streiff récompensera à nouveau le meilleur de la catégorie H4 rassemblant des pilotes incroyables ayant 3 ou 4 membres handicapés.

Philippe Streiff, c’est un ancien champion de Formule 1, numéro deux derrière Alain Prost, qui a connu un grave accident lors d’un essai en 1989. Tétraplégique, il a surmonté son handicap. Il est devenu entrepreneur en lançant le concept du kart indoor en France. L’un des grands succès de sa reconversion, c’est l’organisation des ELF Masters Kart de 1993 à 2001.Ensuite en 2002, Philippe Streiff est devenu conseiller technique à la délégation interministérielle aux personnes handicapées. Mais l’autre grand succès, personnel, c’est d’avoir aménagé des véhicules à son handicap.

http://missionh-prodaudio.fr/wp-content/uploads/2018/03/Fiche-pratique-mhap-types-handicaps-2018.pdf

 

les 5 grandes familles de handicap (Hand in cap)

Maladies invalidantes 48%, Handicap Psychique 20%, Déficience intellectuelles ou mentale. 15%, Handicap Moteur  13%, Handicap sensoriel 4%.

Vainqueur 2019, Vianney Chan Tsin (Kosmic/Rotax) en sera l’un des favoris en compagnie d’une grande figure du Handikart, Fabrice Dubois (Sodi/Rotax).

La compétition aura lieu à quelques encablures de la FFSA Academy qui s’intéresse de près aux pilotes handicapés. Deux karts spécialement aménagés ont en effet été réalisés dans les ateliers de la structure fédérale afin de faciliter l’accès à la compétition karting des personnes handicapées. Le simulateur de pilotage de la FFSA Academy a également reçu un programme spécifique pour préparer les pilotes Handi à la course automobile. Enfin, la sécurité reste une préoccupation majeure de la FFSA et un projet est en cours de développement avec l’adaptation d’un arceau, d’un siège dédié et de harnais.

Horaire prévisionnel du Championnat de France Handikart 2019 au Mans

Vendredi 19 juillet
10h40 – 11h00 : essais libres
14h05 – 14h25 : essais libres
19h15 – 19h25 : essais qualificatifs

Samedi 20 juillet
09h45 – 10h00 : manche qualificative 1
14h25 – 14h40 : manche qualificative 2
18h45 – 19h00 : manche qualificative 3

Dimanche 21 juillet
10h45 – 11h00 : préfinale
13h30 – 13h55 : finale

La relève en construction …

Rosberg, Fabi, Prost, Panis, Gounon, Fittipaldi, Barrichello, Schumacher, Piquet, Verstappen, Tambay, Alesi, Trulli, Badoer, etc. La liste est longue, surtout qu’on n’a cité ici que des ex pilotes de F1.

L’avantage avec les paddocks de karting, c’est que ces pilotes ne sont pas trop importunés par les fans et les journalistes, bien moins nombreux que dans d’autres disciplines.

En 2017, on a régulièrement croisé Juan-Pablo Montoya (97 Grands Prix de F1, 7 victoires, deux fois 3e du général, Champion Indycar), mais aussi Mick Doohan, quintuple Champion du Monde de Moto 500cc de manière consécutive (54 victoires).

Les deux ont beaucoup apprécié leur nouveau rôle, en bord de piste… “C’est très agréable de partager cette passion avec mon fils,” confirme le Colombien. “Je suis heureux de voir que son intérêt pour le kart ne se dément pas, il n’a de cesse d’apprendre. Il est encore jeune (12 ans en 2017) et nous n’avons pas encore de plan de carrière. Pour l’instant, il prend du plaisir, il veut continuer en OK-Junior et progresser. J’essaye de le conseiller dès que je peux” A noter que la famille Montoya connaît bien le team Birel Art dans lequel Sebastian roule, puisque le père de Juan-Pablo importait cette marque lorsque ce dernier roulait en kart.”