LES FORAINS, ECHEC ET MAT !

Dans notre édition d’hier nous évoquions la partie de bras de fer qui oppose actuellement les forains et la mairie du Mans qui refuse qu’ils installent leurs manèges place des Jacobins, alors qu’eux-mêmes s’obstinent à ne pas vouloir aller zone du Panorama, lieu proposé par la ville.

En toile de fonds de ce conflit qui se durcit au fil des jours des questions d’insécurité et de nuisances sonores, en clair de tranquillité publique pour les riverains des Quinconces et plus largement du centre ville.

Véto du maire pour les Quinconces des Jacobins

Après Stéphane Le Foll, qui a mis son veto à l’installation aux Quinconces, et qui a signifié qu’il ne reviendrait pas sur sa décision, c’était hier au tour du préfet de refuser « pour des raisons juridiques » la demande des forains. Rappelons qu’en tant que représentant de l’Etat dans le département il est en effet garant de l’ordre public.

« Faire plier S. Le Foll » !

Cette position du Maire du Mans et du Préfet de la Sarthe ne fait pas du tout les affaires des forains qui par la voix de Norman Bruch, le président national du syndicat Cidunati artisans de la fête ont fait part de leurs intentions de « faire plier Le Foll et de mettre le feu ». Ajoutant : « Ca va durer trois ans s’il le faut ».

Blocage de l’entrée de l’autoroute et délégation de femmes au domicile du maire

Signe de leur mécontentement hier l’entrée Le Mans Nord de l’A 11 vers Paris était bloquée. Par ailleurs des femmes de forains ont aussi manifesté près du domicile du maire alors qu’une centaine de membres des forces de l’ordre avait pris position à proximité de là. A signaler également que la circulation des bus et des tramways a été très perturbée en raison de la manifestation des forains.

Samedi : Forains, gilets jaunes, même combat ?

De son côté notre dessinateur Paul Baringou a tenu à illustrer notre sombre pronostic quant à la circulation au Mans samedi si les forains viennent à manifester et les gilets jaunes également. Auquel cas on peut déjà prévoir une belle galère.